La France pourrait infliger 1 million $ d'amende contre Apple pour chaque iPhone, il refuse de débloquer - Tech-Tutoriel

Breaking

Post Top Ad

La France pourrait infliger 1 million $ d'amende contre Apple pour chaque iPhone, il refuse de débloquer

Les États-Unis ne sont pas la seule où Apple se bat avec les autorités fédérales sur le cryptage de iPhone. Apple pourrait faire face à 1 million $ en beaux chaque fois que la société a refusé de débloquer un iPhone en France.


image de:www.thelocal.fr

Voir Aussi : Vidéo: comment la police de Tokyo Attraper les Rogue Drones volant sur le ciel
En dépit de sa victoire dans un tribunal de New York hier, Apple ne peut pas être un tel succès ailleurs dans le combat contre les autorités fédérales, sur la bataille de cryptage pour iPhone.

Yann Galut, membre du Parti socialiste de France, a présenté un amendement à un projet de loi visant à renforcer la capacité du gouvernement français pour lutter contre le terrorisme - en faisant valoir que ...

Apple devrait payer un million d'euros (1,08 millions $) d'amende, pour chaque iPhone d'Apple refuse de débloquer, lorsqu'on lui a demandé par application de la loi, The Local a rapporté.

Voir Aussi : 10 Activités en ligne qui peut vous faire Arrêter
Le même 1 million € pénalité pourrait appliquer à Google aussi bien dans des conditions similaires, ce qui oblige les entreprises de haute technologie à aider ses enquêteurs d'extraire des données de smartphone d'un suspect, dans les affaires de terrorisme.

La police française a saisi huit smartphones l'an dernier dans les enquêtes terroristes, mais les autorités ont été incapables d'y accéder.
Avec Apple et d'autres entreprises de haute technologie qui ne veulent pas aider les autorités, la France veut appliquer de nouvelles lois pour obliger les entreprises de haute technologie pour se conformer aux ordres.

"Nous sommes aujourd'hui confrontés à un vide juridique sur la question du chiffrement des données, qui bloque les enquêtes judiciaires. Il faut contraindre les constructeurs de smartphones et de tablettes, Apple et Google notamment, à fournir à la justice les codes pour l'exploitation du contenu de leurs appareils. C'est la raison de mon amendement, "Galut dit Le Parisien.
Voir Aussi : La police arrête le garçon de 16 ans, qui piraté le directeur de la CIA