NEWS

Facebook et Google ont fait 8,8 milliards de dollars de poursuites le premier jour du GDPR

Le premier jour de l'application du règlement général Européen sur la protection des données (GDPR), Google et Facebook ont été frappés de poursuites judiciaires les accusant de forcer les utilisateurs à partager des données personnelles.


Classé par Max Schrems, il prétend que les 'boîtes de consentement' ont sauté sur leurs applications en disant que le service ne peut pas être utilisé si les utilisateurs ne consentent pas. Les poursuites visent une amende d'environ 8,8 milliards de dollars.
Commentaires
Aucun commentaire
Enregistrer un commentaire



    Mode Lecture :
    Taille de police
    +
    16
    -
    interligne
    +
    2
    -