NEWS

Qu'est-ce que la 5G et pourquoi les gens en ont-ils si peur ?

Voici ce que vous devez vraiment savoir

Lire Aussi: Selon Qualcomm: 5G Vous Permettra De Télécharger Un Fichier De 1 Go En 3 Secondes

Qu'est-ce que le 5G Le terme 5G fait référence aux technologies et aux normes de prochaine génération pour les communications mobiles. Cette "cinquième génération", qui succède aux précédentes 2G, 3G et 4G, est donc la technologie de connexion qui utilisera nos smartphones, mais aussi et surtout les nombreux objets connectés (IdO, Internet des objets) autour de nous, destinés à être de plus en plus nombreux (appareils électroménagers, voitures, feux de circulation, lampadaires, horloges...).

L'une des principales caractéristiques de ce réseau est, en fait, de permettre beaucoup plus de connexions en même temps, avec une grande vitesse et des temps de réponse très rapides.

En outre, il ne s'agit pas simplement d'une évolution du réseau 4G actuel, car il présente des caractéristiques techniques complètement différentes, non seulement en ce qui concerne la largeur de bande et la vitesse ; il s'agit précisément d'une façon différente de gérer les communications et la couverture, avec des fréquences, des antennes et des techniques de transmission de données différentes de celles du passé.

Quand la 5G arrivera

La mise en œuvre du réseau 5G passe par une phase expérimentale dans certaines zones du territoire Français et 2020 - comme annoncé - devrait être l'année où une plus grande couverture et de meilleurs services seront atteints. Pour les essais, les opérateurs sont actifs de différentes manières dans différentes villes : par exemple, Orange couvre Paris, Lyon, La Réunion, Marseille et Montpellier. Bouygues télécom est présent dans des villes telles que Paris, Toulouse, Nantes, Lyon, Marseille et Nice… SFR semble être sur les starting-blocks depuis un certain temps. Bouygues et Orange ont promis il y a déjà plusieurs mois de s'étendre à tout le monde d'ici 2020, tout comme Free sur le site a annoncé la couverture du territoire français, progressivement dans les principales villes, au cours des prochaines années. Les annonces promotionnel arriveront d’ici peu, récemment une offre de parrainage Bouygues a même vu le jour avant de se rétracter.

Avantages et inconvénients

Par rapport aux technologies précédentes, elle permet une vitesse de transmission plus élevée, des temps de réponse plus rapides (latence) et la possibilité de gérer un nombre beaucoup plus important de connexions en même temps. En termes de vitesse, la 5G peut potentiellement atteindre jusqu'à 10 Gigabits par seconde. Cependant, la perspective la plus fiable suppose une vitesse 10 fois supérieure à la 4G. Ainsi, si l'on considère par exemple passer de 25 mégabits par seconde de 4G à 250 mégabits par seconde de 5G, on pourrait télécharger un cd audio (700 mégabytes) en une vingtaine de secondes, contre 4 minutes actuellement. Les performances seront plus élevées notamment en termes de latence, c'est-à-dire le temps de réponse à la commande donnée à l'objet connecté (par exemple, si l'on pense aux voitures connectées, c'est le temps qui s'écoule entre le moment où un capteur de la route qui indique l'arrêt transmet à la voiture la commande d'arrêt et le moment où la voiture s'arrête effectivement).

Ce temps de réponse sera ramené à 1-10 millisecondes, soit environ 10 fois moins que les 50-100 millisecondes actuelles de la 4G (et c'est l'un des aspects les plus importants pris en compte pour les nouveaux services numériques que vous comptez développer). Le fait qu'une grande partie du travail, dans les réseaux 5G, soit effectuée par le système d'antenne et non par le matériel des smartphones, pourrait également entraîner des économies d'énergie importantes, avec une plus longue durée de vie des batteries des appareils. Toutefois, les véritables changements pour les personnes ne seront pas seulement liés à la vitesse et aux performances de leurs appareils, mais aussi aux nouveaux services potentiels.

Quels sont les nouveaux services que la 5G rendra possibles ? Quels sont les inconvénients ? Utilisation de la 5G : quels sont les téléphones portables qui la prennent en charge ? Les modèles de téléphones en vente en France qui supportent les réseaux 5G augmentent et leur prix varie fortement, allant d'environ 400 euros à environ 1 300 euros. Voici les téléphones 5G actuellement disponibles sur le marché (données mises à jour en avril 2020) :

  • Huawei Mate Xs 5G
  • Huawei P40
  • Huawei P40 Pro
  • Huawei Mate 20x 5G
  • LG V50 ThinQ 5G
  • Oppo Reno 5G
  • Samsung Galaxy S20 5G
  • Samsung Galaxy S20+ 5G
  • Samsung Galaxy S20 Ultra 5G
  • Samsung Galaxy Note 10+ 5G
  • Samsung Galaxy S10 5G
  • Vivo Nex 3 5G
  • Xiaomi Mi Mix3 5G

Les 5G : les effets sur la santé

Malgré la panique déclenchée autour de la 5G (on craint qu'elle ne provoque diverses maladies, telles que le cancer), il n'existe actuellement aucune donnée permettant d'exclure ou de confirmer que cette nouvelle technologie a ou non des effets néfastes sur la santé (il n'y a pas de réponses claires et définitives, même sur les technologies précédentes, et encore moins sur la 5G qui en est encore à ses débuts). Afin d'évaluer les effets néfastes potentiels de la 5G sur la santé, nous pouvons toutefois nous référer aux preuves disponibles sur les effets des émissions liées à la 2G et à la 3G, en essayant d'émettre des hypothèses sur ce qui pourrait se produire à la suite de différentes expositions.

Mais même dans ce cas, il faudra des années d'études depuis sa diffusion pour obtenir des réponses claires. Mais ce que nous savons jusqu'à présent rassure plus que les alarmes : la 5G circulera sur des fréquences plus élevées que la 2G, la 3G et la 4G (et c'est un des éléments qui fait peur), mais le réseau d'antennes, en réalité, utilisera des signaux de moindre puissance (nous expliquerons plus loin pourquoi). De plus, il n'en reste pas moins que, même à des fréquences plus élevées, la capacité de pénétration de ces ondes dans les tissus humains est toujours très faible et limitée aux couches superficielles de la peau, qui manquent également de l'énergie nécessaire pour endommager l'ADN. Avec un tel réseau, en raison de la capillarité des antennes 5G, de l'intensité des signaux nécessaires et des fréquences utilisées, il faut penser à une exposition limitée et à des effets négatifs comparables, voire inférieurs à ceux résultant de l'utilisation des technologies précédentes.

Quelles sont les préoccupations ?

Voici les doutes que pourrait suscité la 5G si nous nous retrouvions à lire un peu de contenu circulant sur le sujet. Et c'est pourquoi, dans de nombreux cas, il s'agit de fausses croyances ou de "demi-vérités", qu'il convient de réduire considérablement.

Conclusion : les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses ?

Sur les ondes électromagnétiques émises avec le 5G, comme nous le disions, il n'y a toujours pas de données qui nous permettent de comprendre s'il a des effets néfastes. Il existe des données valables, reconnues par la communauté scientifique internationale, sur l'exposition aux fréquences de 2G et 3G, données qui ne donnent pas encore de réponses définitives et qui, cependant, ne peuvent pas être transférées automatiquement à 5G (les antennes et les fréquences sont très différentes).

Il s'agit cependant d'analyses d'où se dégage une image contradictoire, mais non inquiétante. Certaines études cas-témoins (basées sur la comparaison entre les malades et les personnes en bonne santé par rapport au type d'exposition qu'ils avaient dans le passé) ont constaté une légère augmentation du risque de tumeurs du cerveau et du nerf acoustique chez les personnes ayant une utilisation élevée et prolongée du téléphone portable (on ne parle pas d'antennes), tandis que d'autres études épidémiologiques (considérées comme plus claires dans les conclusions car elles vérifient l'apparition de cas dans le temps), nous indiquent que depuis avant l'arrivée du téléphone portable jusqu'à aujourd'hui, il n'y a pas eu d'augmentation significative des tumeurs attribuables à l'utilisation du téléphone portable.

Sur la base de ces analyses, l'Iarc (Centre international de recherche sur le cancer) a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences dans le groupe 2B des agents cancérigènes, c'est-à-dire comme "potentiellement cancérigènes" : c'est le niveau de risque le plus faible, utilisé lorsque les preuves sont limitées. Sur la base de ce que nous voyons, nous n'avons donc pas à nous inquiéter particulièrement ; mais pour éviter tout type de risque, même potentiel, il est toujours préférable d'adopter quelques mesures simples afin de réduire l'exposition de la tête et du corps aux émissions des téléphones portables. Et il suffit de quelques centimètres pour que le niveau d'exposition soit réduit de manière drastique.
Commentaires
Aucun commentaire
Enregistrer un commentaire



    Mode Lecture :
    Taille de police
    +
    16
    -
    interligne
    +
    2
    -